Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Assoal arrow Yaoundé VI : 23 bornes fontaines seront construites en 2013
Yaoundé VI : 23 bornes fontaines seront construites en 2013 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Administrator   
26-12-2012
Image

Elles font partie de l’ensemble des projets prioritaires votés lors de l’Assemblée communale du BP, le 23 novembre dernier, en présence de Jean Claude Adjessa Melingui, le maire de cette municipalité.

Reprofilage de 35  km de voies dans les quartiers Ebaa, Melen VI et VIII C, Etoug-Ebe, Simbok, Biyem Assi et Nkolbikok II (coût : 17 400 000 Fcfa).   Construction de 23 bornes fontaines dans les quartiers Melen, Mendong et Elig-Effa      (coût : 23 000 000 Fcfa). Aménagement des rigoles, curage et canalisation des eaux au quartier Elig-Effa, Melen VI et VIII C, Etoug-Ebe, et Elig-Effa (coût : 4 200 000 Fcfa ). Pose de 413 lampadaires dans les quartiers Melen V, VII, Etoug-Ebé, Biyem-Assi, Mendong, Elig-Effa I et IV, Nkolbikok I. Voici les résultats du vote physique (près de 638 votants dont 312 femmes) additionné à celui par SMS des habitants de la Commune d’arrondissement (CA) de Yaoundé VI, le 23 novembre dernier dans la salle « La Colombe » du Centre des Handicapés d’Etoug Ebe, lors de l’Assemblée communale (AC) du Budget Participatif (BP).

Jean Claude Adjessa Melingui, le maire de Yaoundé VI, qui présidait les travaux du jour, tout en réaffirmant son engagement au Budget Participatif (BP), a promis de suivre particulièrement les réalisations dans les quartiers  avec bien évidemment le concours des populations, premiers bénéficiaires des ouvrages. Il a également déclaré qu’ « une diminution sera effectuée sur le budget des lampadaires pour que le budget total ne dépasse pas les 100 millions retenus pour le BP 2013 ». Dans son discours d’ouverture, quelques heures plutôt, devant une salle archicomble, Jean Claude Adjessa Melingui a présenté l’historique de l’adoption du BP dans sa commune, les changements ou réalisations induits par ce processus depuis son adoption dans sa municipalité et l’annonce du passage du budget du BP 2013 ( réalisations des microprojets dans les quartiers) de 75 500 000 à 100 000 000 Fcfa. Jules Dumas Nguebou, coordonnateur général des programmes de l’Ong ASSOAL prendra le relais pour expliquer le contexte dans lequel le BP arrive dans notre pays et le bilan qu’on peut en faire depuis son arrivée en 2003 lors du sommet Africités jusqu’à nos jours.

 

Vote physique

Quelques temps avant le suffrage universel proprement dit, Calvin Minfegue, animateur du projet ICT4Gov, s’évertuera  de présenter les priorités telles qu’elles ont été faites lors des forums de quartiers, suivies de leur priorisation au forum des délégués où finalement 9 projets ont été retenus comme base de vote pour l’AC. Un bref rappel du processus de vote par SMS sera également présenté, donnant ainsi la possibilité aux participants de voter par SMS séance tenante avant le début du vote physique. Le vote par SMS a débuté 3 jours avant puisque chaque habitant aurait reçu un SMS le conviant à faire un choix sur une liste de 9 projets prioritaires. Le vote par SMS ne comptant que 20% alors que le vote physique compte 80%. Pour encourager les dynamiques de développement des quartiers, le maire de Yaoundé VI a remis à la fin de la journée un matériel de travail aux 23 délégués des Comités d’animation et développement (CAD).

 

Apport des TIC

Présent aux travaux du 23 novembre, le Chef Mathieu Fopa du quartier Ebah Mvog Betsi pense que le résultat des votes des priorités à réaliser en 2013 reflète effectivement les attentes des habitants, «  les habitants de Yaoundé VI ont réagi spontanément car ils commencent ce qu’est réellement le développement participatif ». Un avis partagé par le conseiller municipal, Joseph Beti Bomba qui voit un grand avenir pour le BP à Yaoundé VI « commune de partage où les priorités des habitants sont prises en compte, dans la légalité, sans favoritisme, ni trucage ». Christian Ndzibi, autre conseiller municipal, croit, pour sa part que l’apport des TIC dans le processus a été d’un grand apport pour la réussite du vote. Avant cette journée, plusieurs SMS avaient été envoyés par l’équipe du projet ICT4GOV aux habitants de la localité pour les informer de la tenue de l’AC. Certains de ces SMS les invitaient à voter grâce à leur téléphone portable.

 
< Précédent   Suivant >