Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Assoal arrow Droits de l’homme : et voici le RENAPDDHO
Droits de l’homme : et voici le RENAPDDHO Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Administrator   
10-03-2011
Image

Officiellement lancé le 20 janvier dernier, à Yaoundé, au cours d’une conférence de presse, ce réseau initié par les OSC voudrait protéger ceux qui travaillent quotidiennement dans les initiatives et projets de défense des Droits de l’Homme au Cameroun.

Au Cameroun, il existe une multitude d’organisations dont la tâche principale est la défense des Droits humains. Mais il existe également des organisations, voire des individus dont les activités, sans être principalement centrées sur les Droits humains, contribuent directement ou indirectement à leur promotion. Très souvent, ces acteurs subissent des intimidations, menaces, voire privations de droits, du fait de leur activité ou de leur prise de position. C’est donc pour promouvoir leurs conditions de travail et assurer leur protection qu’une douzaine d’OSC, en partenariat avec l’Union Européenne, ont mis sur pied, ceci depuis mai dernier, le Réseau National pour la Protection des Défenseurs des Droits de l’Homme (RENAPDDHO). Voila en quelques mots, résumé la genèse du RENAPDDHO par le Pasteur Jean-Blaise Kenmogne, directeur général du CIPCRE, point focal national du RENAPDDHO. Nous sommes le 20 janvier dernier à l’hôtel Hilton de Yaoundé, lors de la conférence de presse de présentation officielle et de lancement des activités du RENAPDDHO.

Chaîne de solidarité agissante dont la mission principale est de protéger, par des moyens légaux, les défenseurs des Droits de l’Homme et leurs proches, dans l’exercice de leurs fonctions, afin d’accroître leur crédibilité et la visibilité de leurs actions, le RENAPDDHO, depuis son démarrage, a déjà eu à interpeller l’opinion nationale et internationale sur deux cas de défenseurs des Droits humains en difficulté. C’est alors qu’une chaîne de contacts de la région du Centre a été créée et mis en ligne sur le site web, www. renapddho.org.

Pour la suite, le RENAPDDHO compte, entre autres, renforcer les capacités des défenseurs des Droits de l’Homme, améliorer la coordination de leur interventions et leurs conditions de travail, faciliter la circulation de l’information en matière de protection des défenseurs des Droits de l’Homme et mettre en place un mécanisme d’alerte, de sécurisation et d’assistance des défenseurs de Droits de l’Homme.

 
< Précédent   Suivant >