Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Qui Sommes Nous arrow Feuille de route Assoal 2009
Feuille de route Assoal 2009 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Administrator   
03-02-2009

ImageC’est autour d’une grande table à la salle de conférence d’Assoal que s’est tenu à mi décembre dernier, l’atelier de planification 2009.  L’objectif étant de mettre à jour l’élaboration du plan stratégique triennal, puis d’établir le plan d’action 2009. Ont alors assisté à cette cérémonie de présentation, le personnel technique, les bénéficiaires, les partenaires techniques et financiers. Un travail de longue haleine qui a tenu en éveil les participants durant une semaine. Car, il était question d’ores et déjà de s’imprégner de la nouvelle donne politique de la maison mais aussi, de partager les opinions sur les choix d’intervention et le renforcement des capacités notamment en ce qui concerne ses activités. Déjà, la première journée moins difficile a été marquée par la présentation de la mission et des objectifs d’Assoal. En effet, cette structure d’appui au développement local s’est donnée cette année la lourde  tâche de contribuer à l’amélioration de l’accès de 200 000 habitants de 14 quartiers défavorisés à l’habitat décent et aux services sociaux de base. A cet effet, il sera mené des activités essentiellement centrées sur les différents axes stratégiques d’intervention notamment avec l’appui des sites d’intervention que sont les communes et les organismes  relais au sein des quartiers. Ces axes sus mentionnés vous seront présentés de façon succincte dans les lignes suivantes. Une mission émouvante qui ne vous laissera nullement indifférents aussi. Lisez très attentivement.

Appui aux services sociaux de base

Avec pour effet direct de rendre une société civile plus forte,  l’appui aux services sociaux de base a pour souci d’améliorer l’accessibilité des populations des 14 quartiers défavorisés de 5 communes d’Arrondissement de Yaoundé, à travers 23 microprojets sociaux.  De janvier à décembre 2009, les activités de cet axe porteront, entre autres, sur les équipements collectifs dans les domaines suivants : santé, voirie, logement, électricité, eau et assainissement. Autres chantiers, les projets d’aménagement d’une pompe au quartier « Sous manguier » et l’entretien routier phase 2  de Nkolo seront en cours d’étude.

 Plaidoyer et lobbying

Avec pour cibles en premier lieu, les décideurs des secteurs public et privé, le volet plaidoyer et lobbying prévoit d’organiser à mi-parcours et en fin du programme triennal, des journées dites « de restitution et de concertation » sur les avancées du programme.  Réalisés durant ce processus, des « documents de diagnostic et de propositions » seront envoyés vers ces preneurs de décisions. Les médias locaux et nationaux constituent la seconde cible du programme. Ils recevront permanemment des « supports » qui les aideront à alimenter les colonnes de leurs publications. Des conférences de presse seront, également,  prévues toujours en vue d’influencer l’opinion à une meilleure gestion des ressources liées au développement local.

 Communication

Le service Communication d’Assoal a prévu en 2009 la publication et l’animation de plusieurs supports d’information. Ainsi, 12 numéros mensuels   de « La Tribune du citoyen » et de la Lettre du centre de ressources seront publiés. Des manuels, tracts, dépliants, brochures et documentaires audiovisuels seront également diffusés. Les 3 sites web d’Assoal seront actualisés chaque semaine de nouvelles informations avec un accent particulier sur les activités spécifiques au développement urbain. Environ 2 500 personnes visitent par semaine les 3 sites Internet et 2 000 agents et responsables du développement local recevront au moins un exemplaire par mois des deux mensuels publiés.

 Emploi jeunes et femmes

De janvier à décembre, 1 000 jeunes de Yaoundé seront édifiés sur les méthodes de recherche d’emploi, les capacités d’auto-emploi et d’entreprenariat. Avec pour objectifs de changer les politiques axées vers la jeunesse et de mieux structurer des mouvements d’emplois, les jeunes pourront s’approprier la question de leur propre développement. Un réseau de jeunes gens entrepreneurs des municipalités de Yaoundé II et VII est créé et animé avec le concours de leurs communes. Un site web avec des données sur les opportunités d’emploi et d’auto-emploi sera en ligne.

 Appui au AGR

Prévues de janvier à mai, les activités génératrices de revenus (AGR) en faveur des jeunes et des femmes des quartiers défavorisés seront soutenues et financées. Les ressources humaines et matérielles des partenaires Imf, Mutec, Mussed, Muffedyc et Cordaid  donneront un appui pour la mise en œuvre des différents projets des jeunes et des femmes. 

 Mise en réseau

Cet axe entre dans la mise en œuvre d’un guide des bonnes pratiques du développement urbain. Ce sont les contacts avec d’autres associations et la capitalisation des expériences des uns et des  autres qui permettront de mettre sur pied un guide. 1 000 acteurs de développement local reçoivent et lisent le contenu de la charte et de la boite à outils contenues dans le guide. Le RUHY, quant à lui, se structure en réseaux de proximité dans 14 quartiers et relais. Chaque quartier est doté d’un réseau de développement disposant d’au moins quatre aires géographiques de participation et un répertoire de toutes les associations des zones concernées sera disponible

 Accompagnement

Ce volet du plan d’action 2009 d’Assoal vise entre autres, à donner un accès au logement social sécurisé à 17 familles. Ce point contiendra la création de 14 mutuelles de mal logés et l’obtention de 17 titres fonciers. Un programme de soutien aux MCS sera monté et financé par au moins un partenaire, ceci en vue de mutualiser 3 000 habitants de Yaoundé au risque maladie au sein de la MCSY et d’accéder aux soins de qualité. Un troisième trait sera sur la rentabilité des femmes et des jeunes entrepreneurs. 

 Accompagnement de la MCH

Augmenter le nombre des coopératives d’habitat et  celui des logements sociaux en ville, restructurer la propriété foncière tout en adoptant une stratégie nationale de promotion et de développement des mutuelles et coopératives d’habitat (MCH) sont là quelques effets recherchés par le volet accompagnement de la MCH  cette année. Ainsi, par exemple, dans le cadre de la simplification des procédures administratives en matière foncière et d’urbanisme, un guide de création et de gestion des MCH sera élaboré. Les promoteurs des MCH pourront l’utiliser comme outil de travail. 10 logements sociaux sont prévus à des ménages à travers ces MCH.

 Budget participatif

Le budget participatif d’Assoal 2009, quant à lui, permettra aux habitants de participer au processus décisionnel aux côtés des collectivités territoriales décentralisées et des entreprises privées. Ceci grâce à la mise en place d’espaces de concertation propices au partenariat. Un programme de 4 séminaires de formation permettra le renforcement des capacités en matière de gouvernance et de décentralisation des différents acteurs sociaux.  Au terme du processus, les caractéristiques politiques et socio-économiques de 14 quartiers défavorisés seront connues et utilisées dans la conception de politiques urbaines de développement plus adéquates et efficaces.

 Autonomie du réseau des habitants

De janvier à mars 2009, les instances de gouvernance du RNHC s’approprieront des résultats du DO et du plan stratégique 2009-2018 de ladite structure. Les articulations de ce trimestre porteront sur l’élaboration du rapport DO, sa diffusion à tous les animateurs du réseau et  à ses partenaires comme Cordaid et Pasoc. Des formations seront organisées pour les différents membres du RNHC dans le cadre du renforcement institutionnel et organisationnel de ce dernier. Tout ceci entre dans l’optique de promotion d’un meilleur rôle de coordination des groupes dans les quartiers défavorisés.

 Atelier de formation

Le formation au sein d’Assoal en 2009 se préoccupera d’améliorer les connaissances en montage et en gestion des projets des responsables associatifs partenaires. Un accent sera également mis sur le renforcement des capacités de maîtrise d’ouvrage et de suivi des organisations partenaires. L’effectif de l’équipe technique d’Assoal et les capacités d’entreprise et de gestion des jeunes et des femmes sera efficient. 35 responsables associatifs et 35 autres cadres des associations partenaires verront ainsi leurs connaissances actualisées dans différents domaines.

 Mutualisation des services avec le PASOC

Comme dans les années antérieures, Assoal continuera d’être un organisme relais du PASOC dans la province du Centre. Ceci en collégialité avec des organismes et associations des 10 départements du Centre. Réunis pour la première fois le 15 janvier 2009, à travers une réunion grand public, les membres de la collégialité se sont donné rendez-vous dans les départements pour la restitution de la réunion qui portait sur « la notion et le rôle de la société civile ».


Partenaires du plan stratégique et leur contribution

CORDAID (Catholic Organization for Relief and Development Aid), SCAC (Service de Coopération et d’Action Culturelle), FFI (Fonds Francophone des Inforoutes) et le PASOC (Programme d’Appui à la Structuration de la Société Civile) sont toujours les principaux partenaires d’Assoal en 2009. L’an dernier, Assoal a élaboré et adopté avec le soutien de ses partenaires un nouveau plan stratégique pour la période 2009-2018. Centré sur la participation des habitants et l’accès aux services sociaux de base et à un habitat décent, ce plan est appuyé par un programme triennal qui couvre la période 2009-2011. Le premier accord pour le financement de ce programme a été conclu avec CORDAID. Montant : près de 250 000 000 Fcfa. Le PASOC, quant à lui,  est un organisme relais d’Assoal dans la province du Centre. Les montants de l’appui seront définis annuellement. La DCE vient aussi de notifier son accord pour un financement au programme de près de 150 000 000 FCFA. A ce soutiens connu, il faut ajouter l’appui du SCAC dont le montant de l’enveloppe annuelle sera évalué autour de 15 000 000 FCFA, celui du FFI à près 17 500 000 FCFA pour 2009.

 Promotion du droit foncier et propriété foncière

Tout comme en 2008, la politique d’Assoal sur la sécurité foncière et l’accès au logement ne changera pas. Elle sera toujours axée sur les possibilités d’accès des différentes populations à la propriété foncière avec un appui sur le genre féminin. On mettra donc un accent sur la politique de mise en place des coopératives d’habitat et des MCH. Le RNHC contribuera à la structuration des MCH et des coopératives en Unions départementales, sorte de fédérations nationales des mutuelles de l’habitat et des coopératives d’habitats.

 Coordination et vie associative

Le dispositif opérationnel d’Assoal se subdivise en une Coordination générale des programmes (CGP) et d’autres services comprenant un service administratif et financier, un service comptable, un centre de ressources pour entre autres, le développement local. Pour la réalisation de son programme triennal, Assoal devra faire des investissements en vue de l’achat d’un terrain de 100 m2 à Yaoundé pour la construction de son siège, le renforcement de son parc informatique et l’acquisition d’au moins deux véhicules tout terrain pour les déplacements dans les zones à risque. L’assemblée générale, le Conseil d’administration élu et le CGP ou bureau exécutif coordonnent les activités du programme. Le bureau exécutif est appuyé par des personnes salariées, des bénévoles ou des volontaires rémunérées en fonction de leurs compétences.

 
Dernière mise à jour : ( 09-03-2009 )
 
< Précédent   Suivant >